« Après avoir pâti d’un accès de faiblesse mardi, les cours des produits agricoles ont profité (ce mercredi) de l’élan observé sur les autres marchés, avec notamment une forte hausse des cours du pétrole et une progression solide des indices de Wall Street », a remarqué Monica Moehring, de la maison de courtage Allendale.

Moins de nouveaux cas

Les courtiers sont, selon elle, sensibles à la diminution du nombre de nouveaux cas de personnes touchées par l’épidémie de pneumonie virale apparue en Chine. Le nombre de nouveaux cas quotidiens rapporté mercredi (2015) a sensiblement diminué par rapport à la veille (2 478) et l’avant-veille (3 062), selon la Commission nationale (ministère) de la santé.

Malgré un bilan qui dépasse désormais les 1 100 morts, le président chinois Xi Jinping s’est félicité d’une « évolution positive ». Pour Brian Hoops, de Midwest Market Solutions, les cours ont dans ce contexte surtout bénéficié d’un « rebond technique » face à plusieurs éléments plutôt de nature à peser sur les prix.

Regain de vigueur du dollar

Il cite, entre autres, le regain de vigueur du dollar, qui a tendance à pénaliser les exportations, l’absence de nouvelles opérations dans le système recensant au quotidien les plus grosses commandes depuis l’étranger ou le fait que les moissons en cours au Brésil et en Argentine promettent des récoltes importantes.

  • Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé mercredi à 3,8300 dollars contre 3,7975 dollars à la précédente clôture (+0,86 %).
  • Le boisseau de blé pour livraison en mars, également le plus actif, a fini à 5,4750 dollars contre 5,4200 dollars mardi (+1,01 %).
  • Le boisseau de soja pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé à 8,9250 dollars contre 8,8475 dollars la veille (+0,75 %).
AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé rebondit, les céréales soutenues par la donne monétaire

Les prix du blé rebondissaient assez nettement, vendredi après-midi, portés par la baisse de l’euro face au dollar.