« Il est généralement difficile d’avoir un sursaut sur le marché agricole au mois de février mais avec toute l’incertitude qu’on avait eue sur les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine au cours des mois précédents, les courtiers sont un peu déçus de ne pas voir plus d’intérêt », a estimé Jason Roose de la maison de courtage US Commodities.

> À lire aussi : Marchés des grains - Bonne tenue en blé et colza (14/02/2020)

« On ne voit notamment toujours pas de confirmation de grosses commandes par la Chine de soja, de maïs, ou de drêches sèches de distillerie », des résidus du brassage des céréales généralement utilisés pour l’alimentation animale, a-t-il remarqué.

À cet égard, les courtiers surveilleront de près la semaine prochaine le système recensant au quotidien les plus grosses commandes en provenance de l’étranger dans la mesure où l’accord commercial de phase 1 conclu mi-janvier entre Pékin et Washington, dans lequel la Chine s’est engagée à augmenter substantiellement ses achats aux États-Unis, doit entrer en vigueur le 15 février.

Moissons importantes en Amérique du Sud

« Avec les moissons importantes qui se profilent en Amérique du Sud, et l’absence de problèmes météorologiques majeurs, l’absence de nouvelles commandes limite toute progression des cours », a estimé M. Roose.

Les acteurs du marché restent aussi sur leurs gardes « en attendant de mieux voir les effets du coronavirus sur le fret, sur la demande en produits agricoles, sur la croissance mondiale en général », a ajouté l’expert.

Les marchés financiers seront fermés lundi aux États-Unis en raison d’un jour férié.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,7775 dollars contre 3,7950 dollars à la précédente clôture (-0,46 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mars, également le plus actif, a fini à 5,4275 dollars contre 5,4425 dollars jeudi (-0,28 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé à 8,9375 dollars contre 8,9625 dollars la veille (-0,28 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé rebondit à la suite de Chicago

Les prix du blé étaient en nette progression, ce lundi 6 avril 2020 après-midi.