Selon le texte de l’accord commercial signé à la Maison Blanche par le président américain Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He, la Chine s’est engagée à acheter au cours des deux prochaines années pour 32 milliards de dollars de produits agricoles de plus qu’en 2017 (24 milliards de dollars) : 12,5 milliards supplémentaires en 2020 et 19,5 milliards en 2021.

Voir aussi : Accord Chine-USA : 200 milliards de dollars d’importations supplémentaires (16/01/2020)

« Les acteurs du marché agricole sont heureux qu’un accord de phase 1 soit signé après des mois d’attente, mais des questions persistent sur le texte, ce qui incite à une célébration mesurée », notent les analystes d’Allendale. Plusieurs analystes ont exprimé leur scepticisme sur la capacité ou la volonté de la Chine à respecter ses engagements en termes d’achats agricoles.

Ventes à l’étranger meilleures que prévu

Les cours n’ont par ailleurs pas réagi à la ratification par le Congrès américain d’un accord liant les États-Unis, le Mexique et le Canada (AEUMC). Le Mexique est l’un des principaux importateurs de blé, de soja et de maïs américains.

Voir aussi : Libre-échange : Les accords commerciaux entre les États-Unis, le Canada et le Mexique se précisent (08/01/2020)

Les prix du maïs et du blé n’ont pas non plus profité de ventes à l’étranger meilleures que prévu, selon les chiffres hebdomadaires du ministère américain de l’Agriculture. Les ventes de soja à l’étranger ont, quant à elles, été conformes aux attentes des analystes.

Le boisseau de blé pour livraison en mars, le plus actif, a fini à 5,6525 dollars, contre 5,7325 dollars à la précédente clôture (–1,40 %).

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, également le plus échangé, a terminé jeudi à 3,7500 dollars contre 3,8750 dollars la veille (–3,10 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé à 9,2400 dollars contre 9,2875 dollars mercredi (–0,51 %).

Voir aussi : cours et marchés agricoles pour la France avec analyses et tendances

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en hausse, soutenu par Chicago et l’euro

Les prix du blé étaient en nette progression mardi après-midi, soutenus par la Bourse de Chicago et une parité monétaire euro/dollar avantageuse.