Les cours, qui reculaient déjà depuis l’ouverture, ont brusquement accéléré leurs pertes en fin de matinée après une interview de Larry Kudlow sur Fox Business. Selon ce proche de Donald Trump, « aucune date n’a été fixée, aucune heure, aucun lieu, rien pour le moment » au sujet d’une rencontre entre le président américain et son homologue Xi Jinping, pourtant attendue par les investisseurs comme pouvant débloquer les points de friction entre les deux pays.

Fin de la trêve sino-américaine en vue

Quelques minutes plus tard, un responsable de l’administration américaine a affirmé sous couvert de l’anonymat à la chaîne CNBC qu’une rencontre entre les deux dirigeants était « hautement improbable » avant le 1er mars. Cette information a été confirmée dans l’après-midi par Donald Trump. Or le 1er mars, la trêve de 90 jours entre les deux pays, au cours de laquelle aucun durcissement de droits de douane n’a eu lieu, prendra fin.

« On s’attendait plutôt à une rencontre dans le courant du mois de février et surtout avant l’issue de la trêve commerciale entre les deux pays », a réagi Dan Cekander, de DC Analysis.

Ce sentiment de brusque refroidissement des relations entre les deux pays intervient après trois jours d’annonces quotidiennes d’achats chinois de soja américain, un signe interprété comme une volonté chinoise de parvenir à un accord.

Un rapport très attendu

Le ministère américain de l’Agriculture (USDA) a fait part depuis lundi d’un total de 3,8 millions de tonnes de soja vendu à la Chine. Avant les déclarations de Larry Kudlow, les cours étaient déjà à la baisse à la veille de la publication de nombreuses données économiques par l’USDA. « Les investisseurs se tiennent en retrait » avant que ces nombreuses statistiques ne soient dévoilées, ont affirmé les analystes de la Commerzbank.

Les investisseurs scruteront le rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles dans le monde, et surveilleront les données sur les superficies consacrées au blé d’hiver américain ainsi que sur les stocks agricoles américains. Ces données, qui sont traditionnellement distillées au public de manière plus étalée, vont être publiées au même moment en raison de la fermeture partielle des administrations américaines durant 35 jours entre décembre et janvier.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a terminé jeudi à 3,7650 dollars contre 3,8000 dollars mercredi à la clôture.

Le boisseau de blé pour mars, également le plus actif, a terminé à 5,1325 dollars contre 5,2600 dollars à la fin de la séance précédente.

Le boisseau de soja pour mars, le contrat le plus échangé, a fini à 9,1325 dollars contre 9,2175 dollars mercredi.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé européen stagne

Les cours des céréales européennes stagnaient ce mardi 20 août 2019 en fin de journée, rebondissant après une baisse lundi, alors que les producteurs français de blé annoncent une bonne récolte en quantité comme en qualité.