Selon le rapport hebdomadaire du ministère américain de l’Agriculture (USDA), le maïs était récolté à hauteur de 76 % au 17 novembre, un peu moins que les 77 % attendus par les analystes mais, surtout, beaucoup moins que les 92 % en moyenne à cette période de l’année.

« Cela signifie qu’il reste environ 8 millions d’hectares à moissonner, principalement dans le nord des États-Unis, où le mauvais temps est encore plus susceptible d’affecter le maïs restant encore dans les champs », a souligné Jason Britt, de Central States Commodities.

Voir aussi : cours et marchés agricoles avec analyses détaillées pour la France

Les moissons de soja étaient, pour leur part, effectuées à hauteur de 91 %, en ligne avec les attentes mais sous la moyenne de 95 % à cette époque de l’année.

Les cours du maïs ont aussi bénéficié de l’annonce d’une commande de maïs de 191 000 tonnes de la part d’un acheteur étranger non spécifié. Il s’agit de la deuxième grosse commande en deux jours pour la céréale.

Donald Trump a douché leur optimisme

Les prix du blé ont, de leur côté, profité d’un regain de demande sur le marché mondial, selon M. Britt. L’Algérie notamment a annoncé lundi soir un appel d’offres.

Le principal sujet surveillé par les acteurs du marché restait toutefois les négociations commerciales. Le président américain, Donald Trump, a une nouvelle fois douché leur optimisme mardi en affirmant que si la Chine ne signait pas l’accord, son administration relèverait encore plus les tarifs douaniers. « Si on n’a pas un peu plus de certitudes sur ces négociations, les volumes d’échanges devraient rester, comme ce mardi, assez limités d’ici le jour férié de Thanksgiving », le 28 novembre, a avancé M. Britt.

* Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé mardi à 3,7000 dollars, contre 3,6775 dollars lundi (+0,61 %).

* Le boisseau de blé pour livraison en décembre a fini à 5,1200 dollars, contre 5,0725 dollars à la précédente clôture (+0,94 %).

* Le boisseau de soja pour livraison en janvier, le plus échangé, s’est établi à 9,1150 dollars, contre 9,1025 dollars la veille (+0,14 %).

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Après plusieurs séances de baisse, petit rebond du blé

Les cours du blé rebondissaient vendredi, après plusieurs séances de baisse, afin de tenir les prix voire de combler un écart de compétitivité avec la concurrence internationale.