La devise américaine s’affichait lundi en baisse face à un panier composé des principales devises, ce qui, sur un marché mondial fortement concurrentiel, « apporte du soutien aux prix du blé vendu en dollar », estime Brian Hoops, de Midwest Market Solutions. La céréale vendue en dollar devient en effet mécaniquement moins chère pour les acheteurs munis d’autres devises.

Voir aussi : cours et marchés agricoles avec analyses détaillées pour la France

Par ailleurs, souligne Jason Roose, de la maison de courtage US Commodities, « même si les réserves de blé restent très abondantes dans le monde, on commence à voir quelques failles pouvant réduire un peu ces stocks ». La qualité des récoltes en Australie et en Argentine est notamment menacée par la sécheresse.

Les cours du maïs et du soja restent de leur côté sous la pression des moissons en cours, selon M. Roose. Le ministère américain de l’Agriculture devait dévoiler après la clôture lundi le rapport hebdomadaire sur l’avancée et la qualité des récoltes. Si la moisson du soja devrait toucher à sa fin, celle de maïs n’était réalisée la semaine dernière qu’à hauteur de 66 %.

Aide destinée aux agriculteurs américains affectés par les conflits commerciaux

Les acteurs du marché restaient par ailleurs attentifs à toutes les rumeurs sur les négociations sino-américaines. Selon CNBC, s’appuyant sur une source gouvernementale chinoise, la probabilité d’un accord entre Pékin et Washington s’éloigne de nouveau en raison du refus du président américain, Donald Trump, de soutenir une levée des droits de douane punitifs sur les importations chinoises. Cette information a douché l’optimisme né avant le week-end de propos encourageants du conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, sur ce sujet.

Le ministère de l’Agriculture des États-Unis (USDA) a, à ce sujet, annoncé vendredi que la deuxième tranche du programme d’aide d’urgence de 16 milliards de dollars, destinée aux agriculteurs et éleveurs durement affectés par les conflits commerciaux engagés par Washington, commencerait à être versée d’ici au jour de Thanksgiving, le 28 novembre.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé lundi à 3,6775 dollars, contre 3,7125 dollars vendredi (-0,94 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,0725 dollars, contre 5,0275 dollars à la précédente clôture (+0,90 %).

Le boisseau de soja pour livraison en janvier, le plus échangé, s’est établi à 9,1025 dollars, contre 9,1825 dollars vendredi (-0,87 %).

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Après plusieurs séances de baisse, petit rebond du blé

Les cours du blé rebondissaient vendredi, après plusieurs séances de baisse, afin de tenir les prix voire de combler un écart de compétitivité avec la concurrence internationale.