« Le blé abandonne une bonne partie des gains engrangés mardi et est suivi par le maïs », a constaté Brian Hoops de Midwest Market Solutions. Il avait alors bondi de plus de 20 cents, ou 4,4 %, après une forte révision à la baisse de la production en Australie, frappée par la sécheresse.

Voir aussi : Bourse de Chicago — Le blé bondit avec la sécheresse en Australie (19/02/2020)

La zone de production du blé rouge d’hiver aux États-Unis est aussi particulièrement sèche actuellement et les conditions météorologiques ne sont pas non plus optimales dans plusieurs régions d’Europe, a rappelé Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics.

Scepticisme des courtiers

Mais après avoir retenu toute l’attention mardi, le blé est repassé mercredi au second plan, à la faveur du soja, selon M. Zuzolo. « L’annonce faite par les Chinois lundi soir commence à vraiment faire son chemin », a-t-il avancé. À l’heure où le pays combat l’épidémie du nouveau coronavirus, Pékin a en effet annoncé la levée des surtaxes douanières sur des centaines de produits américains, dont des équipements médicaux, mais aussi le soja, le maïs et le blé. L’exemption n’est toutefois pas automatique puisque les firmes chinoises importatrices devront faire une demande spécifique pour bénéficier de la mesure.

« Cela a peut-être un peu alimenté le scepticisme des courtiers, qui voient bien que, depuis la signature de l’accord commercial (de phase 1 entre Washington et Pékin mi-janvier), les Chinois semblent acheter partout sauf, en dernier ressort, aux États-Unis », souligne M. Zuzolo.

Voir aussi : Accord Chine-USA : 200 milliards de dollars d’importations supplémentaires (16/01/2020)

• Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé mercredi à 3,8050 dollars contre 3,8300 dollars à la précédente clôture (-0,65 %).

• Le boisseau de blé pour livraison en mars, également le plus actif, a fini à 5,6525 dollars contre 5,6675 dollars mardi (-0,26 %).

• Le boisseau de soja pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé à 8,9725 dollars contre 8,9225 dollars à la dernière clôture (+0,56 %).

Voir aussi : cours et marchés agricoles pour la France avec analyses et tendances

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les cours des céréales à la baisse

Dans l’attente du rapport USDA (ministère américains de l’agriculture), les opérateurs se sont montrés prudents tout au long de la journée du 31 mars 2020. Le rapport USDA a au final affiché des intentions de semis en maïs aux USA supérieurs aux attentes à près de 97 millions d’acres contre 94.3 attendus, affirme Agritel dans une note.