Les administrations américaines étaient fermées à l’occasion du 11 novembre, journée des anciens combattants, repoussant d’un jour la publication de tous les rapports officiels. Sont notamment concernés les états des lieux hebdomadaires sur les cargaisons de produits agricoles expédiées à l’étranger ainsi que sur l’avancée des moissons.

Pas de « progrès notables »

C’est « l’absence de progrès notable vers un accord commercial entre les États-Unis et la Chine » qui fait pression sur les cours du soja, selon Monica Moehring, de la maison de courtage Allendale. Donald Trump a douché l’optimisme des marchés en se disant opposé à une suppression totale des droits de douane supplémentaires sur les produits chinois.

Les autorités chinoises, qui exigent un allègement des droits de douane punitifs pour signer un accord mettant fin à la guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques mondiales, avaient pourtant affirmé jeudi que Pékin s’était mis d’accord avec Washington pour une levée « par étapes » de leurs droits de douane mutuels.

Les acteurs du marché prudents

Les prix du soja, dont la Chine est le premier importateur mondial, fluctuent au gré des tensions commerciales entre les deux pays. Les acteurs du marché agricole continuaient par ailleurs lundi à digérer le rapport mensuel des autorités américaines sur les produits agricoles dans le monde.

S’il a révisé à la baisse ses prévisions sur les rendements du maïs aux États-Unis, le reste du document « a dépeint une image plutôt terne pour le prix de la demande et de l’offre dans le monde », selon Monica Moehring.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé lundi à 3,7325 dollars, contre 3,7725 dollars vendredi (–1,06 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,0575 dollars, contre 5,1025 dollars à la précédente clôture (–0,88 %).

Le boisseau de soja pour livraison en janvier, le plus échangé, s’est établi à 9,1700 dollars, contre 9,3100 dollars vendredi (–1,50 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Après plusieurs séances de baisse, petit rebond du blé

Les cours du blé rebondissaient vendredi, après plusieurs séances de baisse, afin de tenir les prix voire de combler un écart de compétitivité avec la concurrence internationale.