Les investisseurs sont restés attentifs aux déclarations faites lors d’un forum annuel sur les perspectives agricoles, organisé par le ministère américain de l’Agriculture (USDA) jeudi et vendredi en Virginie. « Aujourd’hui, il a surtout été question de l’offre. Demain, on parlera un peu plus de la demande, mais (le ministre de l’Agriculture) Sonny Perdue a calmé l’ardeur du marché en disant qu’il ne pouvait donner de calendrier précis pour l’achat des produits agricoles par la Chine », a décrit John Payne de Daniel’s Ag Marketing.

Selon l’accord officialisé mi-janvier à Washington, la Chine s’est engagée à acheter au cours des deux prochaines années environ 50 milliards de dollars de produits agricoles américains, mais de grosses commandes tardent pour l’heure à se matérialiser. Il faut ainsi remonter à mi-janvier pour trouver la dernière annonce par les exportateurs privés américains de vente de soja à la Chine dans le système de l’USDA recensant au jour le jour les plus grosses commandes.

Voir aussi : Accord Chine-USA : 200 milliards de dollars d’importations supplémentaires (16/01/2020)

Le ministère a par ailleurs fait part de ses prévisions pour les surfaces consacrées à chaque culture cette année. Celles de maïs sont supérieures à l’année dernière, celles de soja sont restées inchangées et celles de blé ont reculé par rapport à l’année précédente.

Pénalisés par le dollar fort

Le blé, le maïs et le soja ont également été lestés jeudi par le dollar fort. Les céréales et l’oléagineux, libellés dans la devise américaine, sont plus chers et donc moins attractifs pour les acheteurs munis d’autres devises lorsque le billet vert se renforce.

• Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé jeudi à 3,7850 dollars contre 3,8050 dollars à la précédente clôture (-0,53 %).

• Le boisseau de blé pour livraison en mai, désormais le plus actif, a fini à 5,5925 dollars contre 5,6550 dollars mercredi (-0,58 %).

• Le boisseau de soja pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé à 8,9275 dollars contre 8,9725 dollars à la dernière clôture (-0,50 %).

Voir aussi : cours et marchés agricoles pour la France avec analyses et tendances

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé rebondit, soutenu par une demande mondiale toujours forte

Les prix du blé rebondissaient, vendredi 27 mars 2020 à la mi-journée, profitant d’une forte demande, au lendemain d’une séance de prises de profits. Les ont continué de tutoyer les sommets de la campagne 2019-2020.