Au sujet du maïs, « les courtiers sont concentrés sur les perspectives de semis », a indiqué Dewey Strickler, de Ag Watch Market Advisors, avant la publication de données à la fin de la semaine prochaine. Selon lui, les conséquences des récentes inondations, qui pourraient retarder le travail de la terre, devraient se refléter dans les chiffres.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/FA.fr/jpt/leaves/article/article_container.jpt
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Contraints par la Mer Noire

En blé, les cours jouent au yo-yo, obligeant les opérateurs à rester vigilants. En maïs, ils se stabilisent.