« En blé tendre, le taux d’utilisation de semences fermières est passé de 54 % en 2016 à 60 % en 2017, annonce Philippe Ribault, président de la CNDSF (1), lors du Salon de l’agriculture ce mardi 27 février 2018, après enquête auprès de trieurs à façon et d’agriculteurs. La tendance haussière s’explique par un contexte économique des exploitations de plus en...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !