Dans ce rapport, le ministère rappelle que les régions du Queensland et de la Nouvelle-Galles-du-Sud ont été les plus fortement touchées par la sécheresse de cet hiver austral. Elles perdraient respectivement 38 et 46 % de leurs volumes de cultures d’hiver par rapport à 2017-2018. « Des conditions défavorables dans toute la région ont décalé les travaux de semis au-delà de la fenêtre favorable...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !