Depuis ce 9 mai et jusqu’au 9 juin 2017, la stratégie nationale de mobilisation de la biomasse (SNMB) établie par le ministère de l’Environnement est en consultation. Pour l’Administration, il s’agit avant tout de définir d’un cadre global pour l’action publique qui guidera des mesures plus opérationnelles proposées au travers de schémas régionaux concernant la biomasse. Le contenu de la SNMB a préalablement été défini par un décret d’août 2016.

Bioéconomie et performance énergétique en ligne de mire

Pour le ministère, le but est d’estimer les différentes catégories de biomasse susceptibles d’avoir un usage accru, à fixer des objectifs en matière de développement des ressources et de leur mobilisation, et à déterminer des recommandations en vue d’atteindre les objectifs de la loi sur la transition énergétique et du plan de performance énergétique « dans les meilleures conditions ».

Autrement dit, l’objectif est d’articuler les différentes filières de « production », qu’elle soit agricole, forestière, issue de déchets… Il est aussi de chercher à régler et prévenir les conflits d’usage entre les filières alimentaires, énergétiques…

Vincent Gobert