Des chercheurs de Berkeley ont récemment montré que l’emploi de biocarburants, à base de sorgho fourrager, dans le transport aérien pourrait devenir économiquement intéressant, peut-on lire dans le bulletin de veille du centre d’études et de prospective du ministère de l’Agriculture. L’enjeu est immense compte tenu de la consommation en énergie de ce secteur et de son impact sur les émissions de gaz à...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
44%

Vous avez parcouru 44% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !