Ce projet a été présenté le 17 avril 2019 par courrier à l’ensemble des agriculteurs coopérateurs du groupe, ainsi qu’aux salariés lors d’une réunion du comité central d’entreprise. La rumeur sur ces fermetures circulait depuis plusieurs jours. Le projet a été validé le 18 avril par le conseil d’administration de Cristal Union. Au total, plus de 300 emplois seraient en jeu.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !