La sucrerie de Bourdon et les betteraviers de Limagne pensaient bénéficier de la force d’un grand groupe en fusionnant avec la coopérative Cristal Union en 2012. L’annonce d’un projet de fermeture du site, faite le 18 avril dernier, a provoqué consternation et colère chez les acteurs de la filière auvergnate. Confrontée à la crise du secteur sucrier européen, Cristal Union justifie sa décision par des ré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !