Beyond meat et Roquette travaillent ensemble depuis environ 10 ans, mais ont décidé, face au succès grandissant des alternatives à la viande, de formaliser un accord. Cet accord prévoit que Roquette augmente « de façon significative » ces trois prochaines années les volumes de protéines de pois vendus à Beyond Meat, selon un communiqué diffusé le 14 janvier 2020.

À lire aussi : La start-up végane Beyond meat s’effondre à Wall Street (31/10/2019)

« Faire grandir la chaîne d’approvisionnement »

Le contrat noué avec Roquette « reflète l’engagement de Beyond Meat à faire grandir la chaîne d’approvisionnement en protéines végétales alors que la demande pour nos produits continue de grossir à travers le monde », affirme dans le communiqué Ethan Brown, fondateur et directeur général de la société américaine

.

Pour Jean-Marc Gilson, le directeur de Roquette, l’accord permet aux deux entreprises « de continuer à écrire l’histoire de ce marché prometteur ». Comme Impossible Food, l’autre grande startup du marché des alternatives à la viande, Beyond Meat a dû accroître de façon draconienne sa production ces dernières années et a parfois fait face à des problèmes d’approvisionnement.

À lire aussi : Après le bœuf, la start-up vegan Impossible Foods s’attaque au porc (08/01/2020)

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Protéagineux

Stabilité du pois

Le prix du pois n’a pas varié pas depuis une semaine. Pour la seconde semaine consécutive…