La surface nationale en protéagineux poursuit sa chute, selon les chiffres publiés lundi par le Service statistiques (Scees) du ministère de l'Agriculture. Avec 246 000 ha en 2007, la sole cumulée des pois, féveroles et lupins recule de 80 000 ha par rapport à 2006, année qui avait déjà accusé une baisse de 100 000 ha par rapport à 2005.

Les pois passent de 240 000 ha en 2006 à 184 000 ha en 2007, soit une dégringolade de 23 %. Les surfaces du protéagineux ont été divisée par deux en quatre ans.

La chute est plus rude encore pour la féverole. La culture, qui avait progressé chaque année entre 1997 et 2005, perd 22 000 ha pour la seconde année consécutive, pour se replier à 56 000 ha contre 100 000 ha en 2005.

En 2007, le lupin continue à s'éroder, à 6 000 ha, contre 13 000 ha il y a cinq ans.

Le Scees confirme par ailleurs la très forte progression du colza (+12 %) avec un nouveau record de 1,56 million d'hectares grâce à une hausse dans toutes les régions (+ 27 % en Picardie et + 21 % en Poitou-Charentes).

Egalement en progression, mais dans une mesure beaucoup plus modeste, le blé tendre d'hiver et l'orge d'hiver gagnent chacune 1 %, respectivement à 4,86 millions d'hectares et 1,19 million d'hectares. Les orges de printemps restent stables, légèrement au-dessus de 490 000 ha.

G.O.