Sitôt la récolte des orges terminée, le déchaumage peut commencer avec pour but premier d'incorporer les résidus. Dans le cas où cette opération est suivie d'un labour, cela évite de plaquer les résidus en fond de raie. Un mélange dans les cinq premiers centimètres suffit amplement.

Le déchaumage perturbe aussi fortement la vie des ravageurs comme les limaces. En créant de la terre fine, il les prive de leurs refuges et de leur alimentation et les détruit directement par contact et assèchement du terrain. Autre atout, ces perturbations ont un impact négatif sur les populations de rongeurs, campagnols, mulots, etc.

Enfin, un déchaumage superficiel, réalisé le plus rapidement possible après la récolte afin de bénéficier de l'humidité résiduelle, contribue à faire lever un maximum d'adventices et donc à épuiser le stock semencier.

S'il existe une multitude d'outils de déchaumage, très peu sont susceptibles de remplir ces différents objectifs à la perfection.

Les déchaumeurs à disques indépendants sont reconnus pour leur qualité d'incorporation de la paille et la régularité du fond de travail, alors que les herses qui travaillent très superficiellement sont idéales pour faire lever adventices et repousses.

Les cover-crops, les cultivateurs à dents rigides et disques de nivellement et autres déchaumeurs à socs larges et plats sont plus adaptés pour détruire les adventices annuelles une fois levées.

Un roulage effectué en même temps ou dans les heures qui suivent facilite les levées et accélère la décomposition des résidus.