Le ministère de l'Agriculture donne une estimation des volumes de production d'orge d'hiver et de colza d'hiver dans une note de conjoncture Agreste du lundi 8 juin 2015. Si la production de la première devrait atteindre 8,8 millions de tonnes (Mt) grâce à une augmentation de la sole, celle du second pâtit d'une baisse de surface et de rendement qui entraîne une diminution de 7,5 % par rapport à 2014.

Concernant les autres cultures, le ministère indique que les conditions sont bonnes avec un hiver et un début de printemps doux et ensoleillé, ce qui devrait donner des rendements supérieurs à la moyenne allant de 2010 à 2014, bien que des pluies sont maintenant nécessaires.

Du côté des céréales, les surfaces de blé tendre et blé dur sont en augmentation par rapport à 2014, bien qu'encore en dessous de la moyenne allant de 2010 à 2014 pour le blé dur. A l'inverse, le maïs enregistre une diminution de 8 % de ses surfaces sur un an, qui concerne majoritairement le maïs grain. Celles d'orge de printemps reculent de 13 %.

La sole de tournesol s'établirait, elle, à 619.000 hectares en 2015, reculant de 6 % sur un an. La baisse serait de 13 % par rapport à la moyenne allant de 2010 à 2014. Même situation pour la betterave et la pomme de terre, dont les surfaces sont en recul respectif de 3,9 % et 3,2 %.

Les protéagineux tirent leur épingle du jeu avec une sole supérieure à la moyenne allant de 2010 à 2014, qui s'établirait à 238.000 hectares, en progression de 9 % sur un an. La culture des protéagineux bénéficie des aides mises en place cette année dans le cadre du plan « protéines végétales » indique le ministère de l'Agriculture.