L'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) a saisi vendredi le Conseil d'Etat pour obtenir l'annulation en référé de l'autorisation de mise sur le marché du Cruiser OSR sur les cultures de colza, invoquant son « extrême toxicité pour les abeilles ».

Dans leur demande d'annulation immédiate de l'autorisation de ce produit délivrée par le ministre de l'Agriculture le 3 juin dernier, les apiculteurs précisent qu'il faut interdire ce pesticide « avant les prochaines opérations d'enrobage des semences puis des semis du mois d'août », selon leur communiqué.

Commercialisé par le groupe suisse Syngenta Agro, le Cruiser OSR est composé de trois substances actives, l'insecticide thiaméthoxam et les fongicides fludioxonil et métalaxyl-M « d'une extrême toxicité pour les abeilles », selon l'Unaf.

L'autorisation de ce produit sur le colza « est d'autant plus grave que le colza restait, avec le tournesol, une des rares cultures non traitées d'un attrait majeur pour l'avenir du cheptel apicole français », a souligné l'association, qui a le soutien de 188 parlementaires ayant signé la charte du Comité de soutien des élus à l'abeille et aux apiculteurs.

Lire également :