Cruiser 350 vient d'être à nouveau autorisé pour un an, pour la campagne de 2011, a informé, mercredi dans un communiqué, le ministère de l'Agriculture.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) avait rendu un avis favorable le 15 octobre dernier. L'Anses avait conclu que ce traitement de semences autorisé sur le maïs ensilage, le maïs grain et le maïs porte-graine femelle ne présentait pas de risque pour l'environnement.

Des conditions d'usage sécurisées accompagnent toutefois cette autorisation. Il s'agit notamment de la mise en place de déflecteurs sur les semoirs pneumatiques qui est obligatoire depuis 2009 et qui est soumise à des contrôles. Les semis ne pourront pas non plus être réalisés avec une vitesse de vent dépassant les 19 km/h.

En revanche, contrairement aux années passées, il n'y plus de restriction au niveau des dates de semis et les implantations pourront se faire après le 15 mai.

« Dans tous les cas, une nouvelle évaluation sera demandée à l'Anses l'année prochaine, complète le ministère de l'Agriculture. La Direction générale de l'alimentation continuera à animer un comité de suivi de ce dispositif associant largement l'ensemble des syndicats professionnels agricoles et apicoles. »

Le communiqué révèle également qu'à compter de 2011, l'usage des semences enrobées sera comptabilisé dans les objectifs du plan Eophyto 2018, visant à réduire l'utilisation de pesticides de 50 %, si possible. Par ailleurs, un projet de loi prévoit aussi d'élargir aux semences enrobées le paiement d'une redevance.