Après la crise du concombre à la fin de mai, due à une épidémie d'Escherichia coli en Allemagne, « que ce soit par les aides au retrait ou par la commercialisation, dans les deux cas les prix rémunérateurs – pour les producteurs – n'y sont pas ! », a dénoncé mardi la Coordination rurale (CR).

Avec les 210 millions d'euros d'aides promis par Bruxelles pour compenser les effets de la crise du concombre, « on est loin du compte ! », a calculé le syndicat.

Dans un communiqué, la CR rappelle mardi que « le ministre de l'Agriculture avait promis de se battre pour que les aides de l'Europe compensent à l'euro près les pertes des agriculteurs ».

Or, le prix de revient d'un producteur se situe à 66 €/100 kg de concombres, indique la CR, ce qui fait qu'« on est encore très loin du compte ! », estime-t-elle.

Selon les calculs du syndicat, « l'aide maximale prévue par la circulaire du 22 juin 2011 pour un producteur adhérent d'une organisation de producteurs est de 33,60 €/100 kg, auquel il faudra rajouter 4,80 € de cofinancement des poches de l'agriculteur. Pour un producteur indépendant, l'aide maximale sera donc de 24 €/100 kg, soit un manque à gagner de 42 € ! », commence par expliquer la Coordination rurale dans un communiqué.

Ensuite, « l'enveloppe accordée par l'Europe est fermée », souligne-t-elle. « C'est-à-dire que si le montant d'aide demandé par les producteurs des différents Etats membres est supérieur à 210 millions d'euros, les niveaux d'indemnisation seront revus à la baisse en proportion. Or, les pertes annoncées par les pays producteurs sont déjà supérieures à cette somme… », analyse le syndicat.

Par ailleurs, prévient la Coordination rurale, « certaines enseignes de la grande distribution commercialisent 1 € la pièce les concombres alors qu'elles les achètent 3 € les 12 pièces ! Là, encore, les agriculteurs y perdent car leur prix de revient est de 4 € les 12 », s'insurge-t-elle.

La Coordination rurale appelle tous les acteurs de la filière à oeuvrer en faveur des exploitants pour maintenir la production française.