Dans une lettre, la CR demande à rencontrer en urgence Stéphane Le Foll. Pour le syndicat, l’état d’urgence pour l’agriculture française doit être déclaré : « l’heure est grave, la ferme France est en train de brûler », « les agriculteurs sont à bout, ils s’enlisent, s’endettent, disparaissent même ».

La CR réclame au ministre « un débat exceptionnel à l’Assemblée nationale pour prendre les décisions nécessaires à son sauvetage ». Pour cela, elle a envoyé 30 mesures, qui permettraient « à court terme de remettre à flot les trésoreries et à moyen terme induirait une politique agricole qui rémunère dignement les agriculteurs avec des prix et une TVA sociale ».

S.B.