Une quarantaine de tracteurs et environ 70 agriculteurs étaient présents, avec l’ambition de se faire entendre par le ministre de l’Agriculture, comme l’explique Valentin Beaudoin, vice-président du syndicat. « Il n’y a pas que l’élevage qui souffre. Toutes les productions sont touchées. Il est urgent que le ministre prenne des mesures concrètes pour baisser les charges et harmoniser les normes au niveau européen ».

Les agriculteurs ont levé le barrage après avoir pique-niqué au milieu de la route.

Aude Richard