La Coordination rurale (CR) apporte son soutien au projet de loi du Nouveau Centre prévoyant l'extension du dispositif d'exonération de cotisations sociales patronales des salariés occasionnels (réduction Fillon) aux salariés permanents.

« Le transfert proposé du coût de cette exonération, estimé à un milliard d'euros, consiste en une taxe payée par la grande et moyenne distribution à hauteur de 1 % de son chiffre d'affaires réalisé en vente de produits alimentaires, précise le syndicat. Cette mesure représentera une économie importante pour les secteurs de production très employeurs de main-d'oeuvre tels que ceux des fruits et légumes ou de l'agriculture biologique. »

Selon la Coordination rurale, une telle mesure pourrait également « favoriser la relance de l'emploi en agriculture, pour le bénéfice de l'ensemble de la société qui arrive aujourd'hui au fond de l'impasse du financement de sa protection sociale. Il n'est plus tenable de faire financer la protection sociale de tous les Français par les seuls salaires ! »

Lire également : 

A.Ca.