Face au coût du travail et au « dumping social », les producteurs de Légumes de France ont exprimé leur « ras le bol » dans un communiqué publié mercredi. Pour eux, « il est urgent d'apporter des réponses aux distorsions de concurrence subies par les producteurs de France ».

Pas question, donc, d'attendre 2012 pour profiter des mesures en faveur de l'emploi permanent promises par François Fillon la semaine dernière. « C'est une prise de conscience, c'est bien... Mais leur mise en oeuvre dès 2011 s'impose. Des milliers d'emplois en France en dépendent ! La sécurité alimentaire des Français, en qualité et quantité, en dépend également ! »

Et Légume de France de prévenir le Premier ministre : « La production de légumes en France ne survivra pas à une nouvelle année de crise semblable à celle de 2009... »

A.Ca.