« Conformément aux engagements réciproques du contrat de la filière alimentaire, les partenaires sociaux ont négocié un accord multibranche sur les contrats de génération les 15 et 18 juillet derniers, sur un périmètre inédit », annonce la Fédération générale agroalimentaire (FGA-CFDT) dans un communiqué du 26 août 2013.

Cet accord « concerne la totalité du "coeur" de la filière alimentaire, l'ensemble de l'industrie agroalimentaire, de la coopération agricole et de l'artisanat alimentaire, soit 820.000 salariés. La FGA-CFDT est signataire de ce texte. »

« L'accord, sous réserve de la signature de l'ensemble des branches patronales concernées et de son extension, permettra aux entreprises de 50 à 300 salariés de bénéficier d'un accès simplifié aux aides publiques pour les contrats de génération. Il se donne des objectifs ambitieux sur la période 2014-2016 :

Pour les jeunes :

- Recrutement de 10.000 jeunes en CDI par an,

- Développement de l'alternance pour atteindre les objectifs du contrat de filière,

- Généralisation d'un parcours d'intégration dans l'entreprise.

Pour les salariés plus âgés :

- Développement des entretiens de seconde partie de carrière et des bilans de compétences dès 45 ans,

- Maintien dans l'emploi des salariés de plus de 50 ans,

- Recrutement de 1.500 salariés par an de plus de 50 ans. »

« En outre, l'accord prévoit la mise en commun et l'adaptation, selon les tailles d'entreprises, de guides et outils méthodologiques sur diverses thématiques (conditions de travail, gestion des âges, GPEC, coopération intergénérationnelle, formations "maîtrise des savoirs fondamentaux", formations transversales et diplômantes, lutte contre les discriminations et égalité homme-femme). Il fait la preuve de l'intérêt de la démarche multibranche (ou interbranche) pour fédérer les acteurs et créer une dynamique globale renforçant l'attractivité du secteur et sa compétitivité. Il ouvre des perspectives au-delà de son strict contenu par le renforcement de la coopération entre les acteurs ainsi que l'élaboration d'outils communs. »

« La FGA-CFDT souhaite dès l'automne une négociation sur la complémentaire santé, sur un périmètre comparable. Elle continuera d'être active dans le groupe emploi du comité de filière, de proposer des mesures concrètes sur l'attractivité des métiers et la qualité de vie au travail. »