En décembre, les abattages d’agneaux sont en retrait de 2,9 %, par rapport à 2016, selon une note de conjoncture du ministère de l’Agriculture. En réforme, la tendance est inverse puisqu’ils ont augmenté de 2 % en têtes (de 5,1 % en poids). Sur l’année 2017, les abattages d’agneaux sont en repli de 2,8 alors que ceux d’ovins de réforme progressent de 2,6 %.

Les cotations sont à la hausse en décembre, dopées par le déséquilibre entre l’offre et la demande. Elles atteignent 6,65 €/kg de carcasse, soit 2,3 % de plus que le cours moyen de 2016.

En novembre les importations d’agneaux vivants ont reculé de 20 % sur un an. Les exportations ont progressé, quant à elles, de 19 %.

La production ovine totale se maintient en novembre avec plus de 5 300 tec, mais sur les onze premiers mois de l’année, elle baisse de 0,8 % par rapport à 2016.

Les importations de viande en novembre 2017 dépassent de 2 % celles de novembre 2016, mais elles sont inférieures de 0,8 % au niveau de 2016.