L’AFDR, Association française de droit rural, qui tenait son congrès à la fin de la semaine dernière à Pléneuf-Val-André (Côtes-d’Armor), s’est penchée sur un sujet d’actualité brûlant, que ce soit au vu des textes en préparation ou de la multiplication des pétitions, manifestations et contentieux : « l’animal, l’homme et le droit ».
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !