Les animaux mixtes récompensés
/
  • Le prix de l’espérance femelle a été remporté par Malou Ben appartenant au Gaec Benoît dans l’Indre.

  • Ferrari, suitée d’Ourson appartenant à l’EARL Bourdarias, a gagné le prix d’honneur femelle adulte. Elle était pourtant la plus âgée de sa section. Le juge a apprécié ses largeurs et sa finesse d’os. « Elle est dotée d’une mamelle et d’un bassin parfaits », a-t-il précisé.

  • Jamaïca, une fille d’Hippodrome, est la lauréate du prix d’honneur jeune femelle. La qualité de sa suite et sa finesse d’os ont séduit le juge.

  • Jurançon, du Gaec Camus remporte le prix de championnat mâle. Sa profondeur de poitrine, son épaisseur de dessus et ses longueurs lui valent cette première place.

  • Mercure, du Gaec Hilaire, est à la fois puissant et élégant. Il remporte le prix de l’espérance mâle. Ses qualités de race, sa couleur et son mufle large, ont été appréciées par le juge.

  • Le prix d’ensemble a été attribué au Gaec Camus, devant le Gaec Pimpin et le Gaec Bourbouloux. L’homogénéité des animaux présentés a séduit les juges.

  • Illary est la meilleure reproductrice reconnue. Elle appartient au Gaec Bourbouloux.

  • Image, la meilleure RRE, appartient au Gaec Jean. C’est une vache dotée d’un joli quartier arrière et d’un bon dessus. Le juge a aussi mis en avant son élégance et son aisance à se déplacer.

450 animaux limousins en provenance de plus de trente départements se sont affrontés à Châteauroux, dans l’Indre, pour le concours national limousin de 2018. Les organisateurs avaient dû faire appel à un service de sécurité des plus vigilants pour anticiper d’éventuels attentats ou débordements liés aux mouvements anti-viande.

Sur les rings, « les présentations étaient de haute qualité et diversifiées au niveau des types de morphologies », relate Frédéric Magnaval, l’un des cinq juges qui officiait. « Nous avons privilégié les animaux mixtes présentant des qualités pour la facilité de vêlage et portant beaucoup de viande dans leur dessus et leur quartier arrière. »

Le prix d’ensemble décerné samedi en fin de journée a rassemblé un large public. Sept lots se sont affrontés, dont l’un avait fait le voyage depuis les Pyrénées-Atlantiques. C’est finalement le Gaec Camus qui l’a emporté pour la deuxième année consécutive, devant le Gaec Pimpin Frères et le Gaec Bourbouloux.

La journée s’est terminée par la vente aux enchères de 22 animaux « Grand cru ». Nabila, une génisse appartenant au Gaec Pimpin a été acheté 13 500 € par un éleveur suisse et Mackcelmar, un taureau de deux ans, est parti au Portugal pour 12 000 €.