Le constat est unanime : la compétitivité de la France sur les marchés internationaux est en berne. Notre pays est passé au 5e rang des exportateurs mondiaux, derrière les Pays-Bas, l’Allemagne, et le Brésil depuis 2012. « Le déclassement de la France est réel », commente Thierry Pouch, économiste et responsable du service études, références et prospectives des chambres d’agriculture...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !