L'excédent des échanges agroalimentaires français a atteint 1 milliard d'euros en septembre 2012, en baisse de 73 millions d'euros par rapport à septembre 2011, révèle lundi le service de la statistique et de la prospective du ministère de l'Agriculture.

Les exportations (-209 millions d'euros) ont plus diminué que les importations (-136 millions d'euros).

Sur les neuf premiers mois de l'année, l'excédent a atteint 8 milliards d'euros, en hausse de 79 millions d'euros par rapport à la même période de 2011. La forte baisse de l'excédent des produits bruts est compensée par la progression de l'excédent en produits transformés avec les pays tiers.

Retour de la baisse des exportations de produits agricoles bruts

L'excédent des échanges en produits agricoles bruts s'est élevé à 338 millions d'euros en septembre 2012, en baisse de 46 millions par rapport à septembre 2011.

Les exportations de produits bruts (1,1 milliard d'euros) ont diminué de 84 millions d'euros (-7 %).

Les exportations de blé tendre ont perdu 99 millions d'euros en valeur et celles de maïs 14 millions d'euros. En volume également, les exportations de ces deux produits ont baissé.

Les ventes de blé dur ont progressé de 22 millions d'euros, grâce aux envois vers l'Algérie. Et celles d'orge ont augmenté de 26 millions d'euros, du fait de la demande de l'Iran et de l'Arabie Saoudite.

Les ventes de colza ont diminué tant en valeur (-18 millions d'euros) qu'en volumes exportés (-32 %).

Les ventes de fruits ont progressé de 15 millions d'euros et les exportations de pommes de terre ont augmenté de 9 millions d'euros, grâce aux volumes et surtout aux prix.

Enfin, les envois de bovins ont baissé de 10 millions d'euros.

Les importations de produits bruts ont diminué de 38 millions d'euros à 778 millions d'euros.

Les achats de colza (-86 %) et de tournesol (-51 %) ont reculé, du fait de la baisse des volumes, tandis que ceux de soja ont augmenté de 70 % à cause des prix. Les achats de légumes (semences de betterave à sucre, tomates, carottes et pommes de terre) ont grimpé de 17 millions d'euros et ceux de fruits (oranges, nectarines, pommes, amandes, fruits tropicaux) de 19 millions d'euros.

Dans les produits transformés, seules les ventes de boissons aux pays tiers progressent

L'excédent des échanges en produits agricoles transformés a atteint 672 millions d'euros en septembre 2012, en baisse de 27 millions par rapport à septembre 2011.

Les exportations de produits transformés ont diminué de 125 millions d'euros.

Vers l'UE, les exportations ont baissé pour quasi tous les produits transformés : viandes (-11 %), huiles (-18 %), produits laitiers (-7 %), produits des céréales (-11 %), boissons (-5 %), autres produits alimentaires (-7 %).

Vers les pays tiers, les exportations ont progressé grâce aux ventes de boissons (+13 %), en particulier les vins (+10 %) et les alcools (+15 %). Par contre, les ventes de viandes (-12 %) ont baissé.

Les importations ont diminué de 98 millions d'euros. Seuls les achats de viandes (+4 %) et de tourteaux (+95 %) ont progressé. Les importations d'huiles ont perdu 48 % en valeur. Celles de produits laitiers (-13 %) et d'alcools (-21 %) ont également baissé.