Durant le mois de septembre, les températures sont proches du niveau des normales saisonnières, excepté dans le Nord-Est et le Centre-Est, où on observe un déficit d'un degré, retrace le ministère de l'Agriculture dans sa note parue mercredi.

La température moyenne mensuelle de septembre atteint 17 degrés. Pour le deuxième mois consécutif, les plus grands écarts négatifs aux normales se situent dans la Franche-Comté, avec des valeurs de deux degrés inférieures aux normales.

Les précipitations sont globalement déficitaires par rapport aux normales saisonnières, avec un niveau moyen de déficit de -15 %. Toutefois, on observe des disparités entre les différentes régions de la métropole.

Ainsi, les pluies sont inférieures aux normales dans le sud de la France et surtout la Corse, où le déficit dépasse 80 %. Seules les régions nord et centre-est sont excédentaires. Les pluies les plus importantes se concentrent sur deux ou trois jours en début de mois.

Depuis le mois de mars 2010, les précipitations cumulées sont inférieures à la normale saisonnière sur la plus grande partie du territoire, le déficit le plus important se situant sur la côte landaise. On observe des excédents sur le Massif central, les Pyrénées-Orientales, l'extrême est du pays et surtout les Bouches-du-Rhône, le Var et la Corse.

Le niveau des réserves utiles des sols est majoritairement déficitaire, avec une tendance à la dégradation. Les niveaux sont relativement bas dans la Seine-Maritime et le Pays basque. Les excédents, parfois importants, se situent sur la Champagne-Ardenne, la Franche-Comté, le centre de l'Auvergne et le Gard, et dans une moindre mesure sur la pointe de la Bretagne.

F.M.