« C’est parti d’un constat simple. Nous mangeons nous-mêmes des produits locaux de nos voisins. Le souci, c’est de faire beaucoup de kilomètres pour pouvoir s’approvisionner avec tous les produits que l’on désire », explique Émilien Roose, agriculteur à Haute-Épine, dans l’Oise. Il a choisi de centraliser l’ensemble des produits fermiers des alentours au sein de son magasin.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
45%

Vous avez parcouru 45% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !