Christine Lagarde, ministre de l'Agriculture a présenté mercredi en conseil des ministres une communication sur les perspectives d'avenir de l'agriculture française.

Des «assises de l'agriculture» se tiendront à la rentrée, dans la perspective de la «modernisation de l'agriculture et de la pêche françaises» que le gouvernement entend engager, a rapporté sa porte-parole Christine Albanel, à l'issue du Conseil des ministres.

«Le gouvernement entend engager une modernisation de l'agriculture et de la pêche françaises (...). Ce grand chantier exige d'engager un dialogue approfondi avec tous les acteurs concernés. La première étape consistera, dès la rentrée, à tenir des assises de l'agriculture», a affirmé Mme Albanel.

Sur le plan international, «il faut préserver nos marges de manoeuvre en défendant les intérêts européens dans les négociations de l'OMC, ce qui nécessite une mobilisation de nos partenaires en faveur de la préférence communautaire», a-t-elle ajouté. Dans ce but, Mme Lagarde «entamera cette semaine une série de déplacements dans les pays européens», a-t-elle précisé.

«L'avenir de l'agriculture française passe par un nouveau pacte avec la société: il s'agit de promouvoir auprès du consommateur une alimentation sûre et de qualité, garantie par des contrôles scientifiques et certifiée par des labels d'origine reconnus», a-t-elle également affirmé. Ces actions s'inscriront dans une démarche contractuelle, symbolisée par le futur «Pacte pour une agriculture et une pêche durables».

A.C.