La métropole chinoise de Shanghai annonce voir enfin le bout de ses opérations de collecte de cadavres de porcs qui, par milliers, ont été déversés dans le principal fleuve de la ville.

« Les services fluviaux municipaux ont pratiquement achevé leur tâche de repêcher les cochons morts flottant au fil de l'eau », a indiqué la ville dans un communiqué publié dimanche. Seulement 93 porcs ont été collectés samedi et 98 dimanche par les fonctionnaires dépêchés par Shanghai, portant le total à 10.924, a précisé la municipalité. Les autorités de la préfecture voisine de Jiaxing (province du Zhejiang) en ont, de leur côté, repêché 5.528, selon les médias locaux. Donc, en tout, plus de 16.000 porcs ont été repêchés dans le Huangpu, fleuve emblématique de Shanghai qui compte pour 22 % de la consommation d'eau des 23 millions d'habitants.

Aucune responsabilité n'a encore officiellement été établie et les informations manquent sur l'épidémie porcine vraisemblablement à l'origine des décès. Cette affaire, qui révèle les carences de l'industrie agroalimentaire en Chine, est, depuis plus de deux semaines, une source d'embarras pour la capitale économique du pays, qui souhaite devenir l'une des principales places financières mondiales.