L'Ukraine a décidé de prolonger jusqu'à la fin de mars 2011 les restrictions sur ses exportations de céréales, imposées initialement jusqu'à la fin de décembre 2010, a indiqué mercredi le ministre de la Politique agraire, Mykola Pryssiajniouk.

« Nous avons prolongé les quotas jusqu'en mars et augmenté les volumes (pour l'exportation) de 500.000 tonnes pour le blé et d'un million de tonnes (Mt) pour le maïs », a-t-il indiqué à la presse, à l'issue d'un conseil des ministres, à Kiev.

Ces quotas, imposés en octobre, avaient initialement limité la vente de céréales à 2 Mt de maïs, 500.000 tonnes de blé et 200.000 tonnes d'orge, jusqu'à la fin de décembre 2010.

Les exportations de seigle et de sarrasin avaient également été restreintes à seulement 1.000 tonnes sur la même période.

En conséquence, les exportations ukrainiennes ne pourront pas dépasser les 10 millions de tonnes de céréales jusqu'en mars 2011, estime l'agence d'analyse agricole Ukragroconsult.

Les céréaliers « ont perdu la guerre pour l'abolition des quotas » et craignent que des volumes importants de céréales « ne pourrissent tout simplement d'ici à la nouvelle récolte », a ajouté cette agence.

Les professionnels ukrainiens avait déjà plusieurs fois fait part de leur opposition à la restriction des exportations, dénonçant également le manque de transparence lors de la distribution des quotas entre les exportateurs.

L'Ukraine produit entre 40 et 42 Mt de céréales en 2010 contre 46 Mt l'an dernier.

La Russie voisine, touchée par la sécheresse, a pour sa part imposé un embargo total sur ses exportations de céréales à partir de la mi-août et jusqu'à l'été de 2011.

Lire également :