Le rapport du département américain à l'Agriculture (USDA) du 10 avril 2013 s'affichait hier comme légèrement baissier en blé et neutre en soja et maïs. Parmi les faits marquants, on notera une hausse des stocks de grains au niveau mondial, principalement liée à une baisse de la consommation dans le secteur alimentation du bétail en Chine et aux USA.

Blé

En blé, la production mondiale reste inchangée par rapport à l'estimation du mois précédent à 655,43 millions de tonnes (Mt) contre 696,94 Mt en 2011-12. Le stock de fin de campagne (à juin 2013) est réévalué à 182,26 Mt contre 178,23 Mt le mois précédent et 199,38 Mt l'année dernière.

Cette réévaluation des stocks est principalement liée à une estimation de consommation de blé dans la filière de l'alimentation du bétail en Chine en baisse de 3 Mt à 20 Mt.

Sur l'UE-27, les estimations d'exportations sur les pays tiers sont révisées en hausse et passent de 19,5 Mt à 20,5 Mt, confirmant la bonne activité à l'exportation des origines européennes. Au 2 avril, l'UE-27 avait déjà exporté 15,6 Mt et sur la campagne précédente elle n'avait exporté que 16,57 Mt au total.

Maïs

En maïs, la production mondiale passe de 854 Mt au mois de mars à 855,92 Mt aujourd'hui. Elle était de 882,5 Mt sur la campagne précédente. Quant aux stocks mondiaux, ils progressent assez fortement de 117,48 Mt le mois dernier à 125,29 Mt aujourd'hui.

Cela s'explique notamment par une réduction des utilisations de maïs pour l'alimentation animale aux Etats-Unis. Ces derniers baissent de près de 4 Mt. Ce chiffre n'a cependant pas surpris les opérateurs puisque le marché avait déjà intégré cette donnée lors de la publication du rapport du 28 mars 2013 sur l'état des stocks aux Etats-Unis.

Soja

En soja, le rapport de l'USDA n'a pas apporté de surprises sur les bilans en soja. La production mondiale est revue en légère hausse (+1,63 Mt) à 269,63 Mt (239,77 Mt la campagne précédente). Les stocks fins progressent de 2,42 Mt à 62,63 Mt. Cette hausse des stocks mondiaux s'explique en partie par une baisse des importations chinoises (-2 Mt).

Dans le même temps, les exportations brésiliennes sont révisées en baisse de 1,65 Mt par rapport au mois dernier certainement lié aux problèmes logistiques du pays. Enfin, les utilisations intérieures du Brésil et de l'Argentine sont révisées en baisse, de respectivement 1,4 Mt et 0,8 Mt.

F.V.