Si les prévisions présentées le 11 juillet 2019 se confirment, le pays engrangerait 240,7 millions de tonnes au total, la meilleure récolte de son histoire, devant celle de 2016-2017 qui avait été de 237,7 millions de tonnes, selon la Conab.

La deuxième récolte de maïs bondit

L’augmentation de la production de céréales et d’oléagineux est tirée essentiellement par la forte progression de la seconde récolte de maïs de la saison, qui devrait atteindre 72,4 millions de tonnes, enregistrant un bond de 34,2 % par rapport à l’an dernier.

Sur cette période, « la production de céréales a été stimulée grâce à l’anticipation de la récolte de soja », réalisée avant le second semis de maïs, « et à la possibilité de profiter pleinement de la fenêtre climatique, laissant présager de bons rendements dans les champs ». Au total, le Brésil devrait produire 98,5 millions de tonnes de maïs (+22 %).

Surfaces au sommet

La surface de céréales et oléagineux doit atteindre le niveau record de 62,9 millions d’hectares, soit une hausse de 1,9 % par rapport à l’an dernier, qui s’explique surtout par la progression des terres dédiées au maïs, au soja et au coton.

La production de soja, bien qu’annoncée en baisse de 3,6 % par rapport à la récolte record de l’an dernier, est estimée à 115 millions de tonnes et devrait être la seconde plus importante jamais enregistrée dans le pays, rapporte l’organisme gouvernemental.

Le Brésil est le deuxième producteur de soja et le troisième producteur de maïs au monde.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en légère progression

Les prix du blé étaient en légère progression mercredi en fin de journée, la récolte française de blé s’annonçant plutôt bonne, en dépit des épisodes de canicule qui ont touché le pays en juin et de la sécheresse. En revanche, cette sécheresse inquiète les producteurs de maïs.