Une semaine mouvementée ! Les prix du blé sont en hausse à Londres et la livre est nettement plus basse (1) qu’au cours des derniers jours. Grosses incertitudes pour l’avenir de l’agriculture anglaise qui devrait perdre ses subventions mais gagner en compétitivité à l’exportation si la livre se maintient longtemps à un niveau plus bas qu’au cours des dernières années. À court terme, la baisse...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
7%

Vous avez parcouru 7% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les cours des céréales à la baisse

Dans l’attente du rapport USDA (ministère américains de l’agriculture), les opérateurs se sont montrés prudents tout au long de la journée du 31 mars 2020. Le rapport USDA a au final affiché des intentions de semis en maïs aux USA supérieurs aux attentes à près de 97 millions d’acres contre 94.3 attendus, affirme Agritel dans une note.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza dans le rouge, tiré par le pétrole

Les prix du colza étaient en baisse mercredi en fin de journée, dans un contexte difficile marqué par des prix du pétrole au plus bas.
Votre analyse quotidienne du marché - Protéagineux

Stabilité du pois

Le prix du pois n’a pas varié pas depuis une semaine. Pour la seconde semaine consécutive…