« La quasi-intégralité de la hausse mensuelle s’explique par la révision à la hausse des prévisions concernant la production mondiale de maïs », souligne la FAO, l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, dans ce rapport publié le 9 septembre 2019. Une correction expliquée par les bonnes récoltes aux États-Unis et au Brésil.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé marque une pause, incertitudes dans les ports

Les prix du blé étaient légèrement dans le rouge, vendredi 24 janvier en fin de journée, le marché étant dans l’attente de nouvelles quant à l’évolution de la grève des dockers, qui affecte les ports français et l’exportation de céréales.