Malgré des ingrédients qui suggèrent une hausse possible à moyen terme, les prix des céréales françaises se sont de nouveau dégradés cette semaine. Le blé a perdu entre 1 et 6 €/t selon les places pour se positionner à 168 €/t en qualité meunière à Rouen et à 172,5 €/t sur l’échéance de mai d’Euronext le 16 mars. L’orge a suivi...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
7%

Vous avez parcouru 7% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le marché du blé fait une pause

Les prix du blé marquaient une pause dans leur progression, ce mardi 31 mars 2020 à la mi-journée, après avoir bien rebondi, notamment sur l’échéance rapprochée, grâce à la forte demande mondiale.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Légère progression du colza

Les prix du colza progressaient encore légèrement, ce mardi 31 mars 2020 en fin d’après-midi, soutenus par le rebond des cours du pétrole, qui avaient atteint lundi leur plus bas niveau en 18 ans.
Votre analyse quotidienne du marché - Protéagineux

Stabilité du pois

Le prix du pois n’a pas varié pas depuis une semaine. Pour la seconde semaine consécutive…