« À 5h30 ce matin, les premiers agriculteurs étaient là, se félicite Patrick Franken, président de la Coordination rurale (CR) du Lot-et-Garonne. Ce sont plus de 300 agriculteurs qui ont répondu à l’appel du syndicat ce mercredi 23 janvier, pour défendre le projet du lac de Caussade.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !