« On attend un épisode caniculaire qui est extrêmement précoce pour la saison, avec des températures extrêmement élevées », indique le prévisionniste Sébastien Léas. De la côte Atlantique au Massif Central et de l’île de France aux Pyrénées, les trois quarts de la France sont concernés par une alerte orange canicule indique Météo France dans son dernier bulletin météo de lundi après-midi. Seul un petit quart Nord-Est du pays et la côte méditerranéenne sont épargnés pour le moment par le phénomène.

Un épisode caniculaire se caractérise par des journées et des nuits chaudes pendant plus de deux jours d’affilée.

« La chaleur va concerner tout le monde »

À Paris, les températures atteindront 34°C lundi, 35° mardi et mercredi, avec des nuits entre 20 et 21°. À Angers (Maine-et-Loire), la température devrait atteindre 37° pour les trois prochains jours et au moins 20° pour la nuit. À Bordeaux (Gironde), également en vigilance orange, on sera sur des températures entre 36 et 38° la journée, pour 20 et 22° degrés la nuit.

Au niveau national, la journée la plus chaude sera celle de jeudi. À partir de vendredi, « une chaleur un petit peu plus viable » devrait atteindre la moitié nord de la France même si les températures resteront très élevées pour la saison. Il fera par contre toujours aussi chaud sur la moitié sud. À l’origine de ce phénomène, un anticyclone positionné entre le Benelux et l’Allemagne qui rejette les perturbations vers le nord de l’Europe. De plus, une masse d’air sèche et chaude venue de l’Espagne et du Portugal, s’est engouffrée sur le pays.

Un numéro d’appel gratuit

La plateforme canicule mise en place par le ministère de la Santé, « accessible au 0800.06.66.66, permet d’obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage, en particulier les plus fragiles », indique la Direction générale de la santé dans un communiqué. L’appel est gratuit depuis un poste fixe en France de 09h00 à 19h00, précise-t-elle, soulignant que les autorités sanitaires « surveillent la situation heure par heure ».

Le ministère prodigue « des conseils simples » pour « protéger sa santé, en particulier pour les personnes les plus à risques » : « buvez régulièrement de l’eau », « rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps », « mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool », « évitez de sortir aux heures les plus chaudes », « maintenez votre logement frais », « pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches ». Il insiste aussi « sur la nécessité d’éviter les efforts physiques pendant les vagues de chaleur, en particulier aux heures les plus chaudes de la journée ». Depuis le début du mois, le pays a déjà eu chaud à plusieurs reprises. Juin 2017 « sera probablement l’un des mois de juin les plus chauds », indique Sébastien Léas.

(Article mis à jour, lundi 19 juin à 16 heures)

Avec l’AFP