Au début de juin, en fin de matinée, il fait 30°C. Gaëtan Talbot, céréalier près de Saint-Claude, au Manitoba, a terminé ses semis le matin même. La quarantaine, casquette vissée sur la tête, cet ancien chauffeur routier, a laissé les routes pour se consacrer à sa jeune famille et prendre « la relève » de son père Roland. La famille Talbot descend des colons francophones dans cette...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
5%

Vous avez parcouru 5% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !