« C’est une première dans le département », commente la cellule de renseignement de la compagnie de gendarmerie d’Évry, dans l’Essonne. Six individus se sont emparés d’un tracteur et d’un pick-up pour braquer un distributeur automatique de billets. « Un tracteur-bélier, on n’avait jamais vu ça dans la région », poursuit-elle.

De leur côté, cinq jours après les faits, l’agriculteur et sa famille accusent le coup.

Hangar forcé, grillage sectionné

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 6 au 7 juillet 2018, à trois heures du matin sur la commune de 1 300 habitants de Fontenay-le-Vicomte. « Notre maison est située sur l’exploitation , juste à côté du hangar où se trouvait le tracteur, mais nous n’avons rien entendu », témoigne l’épouse de l’exploitant. Une chance probablement dans leur malheur au regard du profil des six individus.

Ces six malfrats, dont les enquêteurs savent désormais qu’il s’agit de six Roumains, ont forcé les portes coulissantes du hangar à l’aide d’un outil. Quatre tracteurs se trouvaient à l’intérieur : bien que toutes les clés aient été dérobées, les voleurs sont partis avec l’un d’eux, ils ont aussi pris le pick-up garé dans la cour de la ferme. « Ils sont repartis par l’arrière de la cour. Là, ils ont sectionné le grillage pour couper à travers champs jusqu’à la commune voisine, à 5 km d’ici ». Les individus n’ont pas emprunté la route. Le champ d’un agriculteur voisin a d’ailleurs subi d’importants dégâts à la suite de leur passage.

À la manière d’une voiture bélier, le tracteur a alors été utilisé pour braquer le distributeur automatique de billets de la commune de Ballancourt-sur-Essonne, qui contenait 60 000 euros. Une chaîne a par ailleurs été attachée au coffre, le pick-up devait servir à le transporter. Mais les gendarmes prévenus par l’alarme sont arrivés au même moment. Pris en chasse, trois individus sur six ont été arrêtés, les autres sont toujours en fuite. Jugés en comparution immédiate, les trois hommes âgés de 20 à 28 ans ont écopé de peines allant de 10 à 18 mois de prison ferme.

Plusieurs repérages auparavant

« Nous avons face à nous une équipe transnationale de voleurs qui ont bien préparé leur coup, a déclaré le procureur à nos confrères du Parisien. Ils écument plusieurs pays et viennent en France, en Italie ou aux Pays-Bas pour ça. Ils ont effectué des repérages et je rappelle qu’ils ont commis ces faits le lendemain du réapprovisionnement du distributeur de billets. »

Le tracteur dérobé est hors d’usage. © DR

Si l’argent n’a pas été dérobé, le préjudice est lourd. En particulier, le tracteur et le pick-up ne sont plus utilisables. « Ils se sont servis du tracteur pour enfoncer le distributeur puis pour le tirer. Il est très abîmé, les vitres ont explosé, déplore l’épouse de l’exploitant, dans l’attente de l’assureur. Et en pleine moisson, cela ne va pas être simple pour en trouver un autre. »

La famille a été réveillée dans la nuit du vol à 5 heures du matin par les gendarmes venus constater l’effraction. Ils ont confirmé que des repérages avaient été effectués auparavant.

Rosanne Aries