La météo a joué les trouble-fêtes sur le marché du maigre. En début d’été, elle a occasionné un ralentissement de la demande de jeunes bovins (JB), et un repli des abattages en France et en Italie. « Ce ralentissement des sorties et la perturbation du transport des animaux par la canicule fin juin semblent s’être répercutés sur la demande de broutards », analyse l’Institut de...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !