« Le recul des abattages de vaches augmente par rapport au mois dernier, souligne le ministère dans sa note d’Infos rapides mise en ligne le 3 juin 2019. Avec près de 67 000 têtes, les abattages de vaches laitières sont en repli de 9 % sur un an. Les abattages de vaches allaitantes restent inférieurs de 1 % à ceux de 2018. »

Davantage de mâles

Du côté de jeunes bovins, l’activité est un peu plus importante que l’an dernier à la même époque. « Avec 73 000 têtes, les abattages de mâles de 8 à 24 mois dépassent de 0,7 % le niveau de 2018 et se rapprochent de la moyenne quinquennale. Avec 104 000 têtes, le repli des abattages de veaux de boucherie, constaté au cours du premier trimestre de 2019, est effacé. »

En avril toujours, le cours moyen des vaches O a suivi sa courbe saisonnière, « À 3,22 €/kg, il dépasse de 1,8 % son niveau de 2018. » Celui des vaches R augmente aussi, dépassant de 3,4 % celui de 2018. En revanche, le prix des jeunes bovins R est inférieur de 0,5 % à 2018. Et celui des veaux de boucherie poursuit sa chute à 5,26 €/kg, 10 % en dessous de 2018.

E.R.