Le soja, qui s’est ainsi apprécié pour la quatrième séance de suite, « continue à profiter d’un rebond technique dans la mesure où il avait beaucoup chuté à la fin de novembre », estime Dax Wedemeyer, de la maison de courtage US Commodities. Vendredi 6 décembre, « il a été en plus aidé par les annonces de la Chine », premier consommateur mondial de soja.

Voir aussi : les cours et marchés agricoles avec analyses détaillées pour la France

En pleines tensions commerciales avec Washington, Pékin a notamment fait grimper les tarifs douaniers sur le soja américain de 3 % à 33 % en l’espace d’un peu plus d’un an. Mais dans un geste de bonne volonté, l’administration chinoise a annoncé vendredi qu’elle « (procédait) à l’exemption de certaines (importations) de soja, porc et autres produits de base en fonction de la demande des entreprises ». « La hausse des cours est toutefois restée limitée car on ne sait pas sur quelle quantité porte l’annonce de la Chine, aucun détail n’a été fourni », souligne Dax Wedemeyer.

En attente de la récolte de blé et du rapport Wasde

Les cours du maïs, de leur côté, stables vendredi, restent « lestés par leur manque de compétitivité sur le marché mondial », estime le spécialiste.

Ceux du blé ont un peu augmenté alors que « les acteurs du marché attendent de savoir si la récolte de blé d’hiver a été affectée par les deux récentes tempêtes » ayant frappé la zone de production, avance Dax Wedemeyer. Ils attendent aussi la publication mardi 10 décembre du rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles dans le monde (Wasde).

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,7675 dollars, comme la veille.

Le boisseau de blé pour livraison en mars, le plus actif, a fini à 5,2450 dollars, contre 5,2375 dollars à la précédente clôture (+0,14 %).

Le boisseau de soja pour livraison en janvier, le plus échangé, s’est établi à 8,8950 dollars, contre 8,8425 dollars la veille (+0,59 %).

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé rebondit

Les prix du blé rebondissaient assez nettement, vendredi 3 avril 2020 en fin d’après-midi.